Vos déchets

Vos déchets2018-09-01T20:09:46-10:00

La gestion des déchets est sous la responsabilité du producteur ou détenteur de déchets et ce, jusqu’à leur élimination ou valorisation finale (cf. Code de l’Environnement).

Cette rubrique vous permet de trouver les solutions vous permettant de gérer vos déchets tout en respectant la règlementation polynésienne.

Pour réduire vos coûts, pensez à vous regrouper avec d’autres producteurs de déchets proches de vos locaux, afin de mettre en place des opérations de transport et de traitement mutualisés et optimisés.

Acides2018-10-30T15:26:31-10:00

Les acides sont des déchets liquides dangereux dont le pH est inférieur à 7.Ils doivent être éliminés en tant que déchets liquides dangereux.

Attention à ne pas mélanger les acides avec d’autres produits dont l’eau car en plus de compromettre leur valorisation, il y a un risque de réaction chimique potentiellement dangereuse.

Avant de les éliminer, ils doivent être stockés dans des récipients étanches, répondant aux normes et mis sur rétention. La zone de stockage doit être couverte et abritée.

Aciers, fonte2018-10-30T15:29:29-10:00

Les aciers et fonte sont des métaux ferreux.

Certains produits (fûts et emballages) peuvent être réutilisés ou réemployés, sous réserve de ne pas contenir de produits dangereux ou après être dépollués.
Si c’est votre cas, évitez de jeter ! Pensez à déposer une annonce de cession de ces matériaux.

Ces déchets, non souillés, présentent un potentiel de valorisation et doivent donc être orientés vers des filières de recyclage (export vers l’étranger en l’absence de filière de valorisation locale).

Ces déchets peuvent aussi être orientés vers des CET (ou Centre d’Enfouissement Technique) de catégorie 3.

Aérosols2018-10-30T15:21:08-10:00

Les aérosols sont des déchets dangereux qui sont gérés en tant que DTQD (ou Déchets Toxiques en Quantités Dispersées).

Ils doivent être orientés vers des filières d’export en l’absence de filière locale.

Avant de les éliminer, vous devez les stocker dans des contenants identifiables.

Attention à ne pas les stocker avec des produits incompatibles (vérifiez les Fiches de Données de Sécurité).

Aluminium, cuivre, nickel, chrome2018-10-08T12:52:55-10:00

L’aluminium, le cuivre, nickel, chrome, etc. sont des métaux non ferreux.

Certains produits (fûts et emballages) peuvent être réutilisés ou réemployés, sous réserve de ne pas contenir de produits dangereux ou après être dépollués.

Si c’est votre cas, évitez de jeter ! Pensez à déposer une annonce de cession.

Ces déchets, non souillés, présentent un potentiel de valorisation et doivent donc être orientés vers des filières de recyclage (export vers l’étranger en l’absence de filière de valorisation locale).

Ces déchets peuvent aussi être orientés vers des CET (ou Centre d’Enfouissement Technique) de catégorie 3.

Amalgames dentaires2018-10-30T15:37:09-10:00

Il s’agit de déchets dangereux devant être orientés vers des filières d’élimination agréées (export).
Ces déchets présentent des risques importants en cas de rejet direct dans la nature et doivent donc être stockés séparément des autres déchets.

Amiante2018-08-22T07:32:43-10:00

Il s’agit d’un matériau minéral dangereux pouvant être à l’origine de plusieurs maladies (cancers, plaques pleurales, etc.) suivant la durée d’exposition.
Il existe 2 types de déchets d’amiante : déchets d’amiante libre (très friable) et d’amiante liée (amiante ciment).
Ces déchets doivent être clairement identifiés par un marquage spécifique (cf. Code de l’environnement).
Les déchets d’amiante liée peuvent être éliminés en CET (ou Centre d’Enfouissement Technique) de catégorie 2 et 3 après validation et accord préalables de l’exploitant.

En l’absence de filière locale, les déchets d’amiante libres doivent être orientés vers des filières d’export

Bases2018-10-30T15:38:32-10:00

Les bases sont des déchets liquides dangereux dont le pH est supérieur à 7.
Attention à ne pas mélanger les bases avec d’autres produits dont l’eau car en plus de compromettre leur valorisation, il y a un risque de réaction chimique potentiellement dangereuse !
Avant de les éliminer, vous devez les stocker dans des récipients étanches, fermés et mis sur rétention. La zone de stockage doit être abritée.

Batteries, accumulateurs2018-10-30T15:38:42-10:00

Les accumulateurs ou batteries sont des sources d’énergie utilisées pour les appareils électroniques (téléphone, caméras vidéo, etc.). Contrairement aux piles, les batteries ou accumulateurs sont rechargeables.

Ces déchets sont dangereux et doivent être stockés dans des contenants ou caisses fermées étanches et identifiées, au sein de locaux ventilés et abrités.

En l’absence de filière locale, ils sont orientés vers la filière export.

Bio-déchets – Déchets verts2018-10-30T15:39:48-10:00

Ces déchets non dangereux proviennent de l’entretien d’espaces verts, des parcs privés, des serres, des terrains de loisir et sportifs (tontes, tailles de haies, d’arbustes, résidus d’élagage, branchages, etc.).
Idéalement, ils peuvent être traités par compostage.
Attention, si vous possédez des volumes importants, les activités de compostage et de broyage peuvent être soumises à la règlementation des Installations Classées. En cas de doute, contactez la cellule Qualité, Hygiène, Sécurité et Environnement de la CCISM : qhse@ccism.pf.
Pour les déchets ne pouvant être ni broyés, ni compostés, ils sont éliminés en CET (ou Centre d’Enfouissement Technique) de catégorie 2.
Ils ne doivent pas être brûlés ou abandonnés dans la nature !

Bio-déchets (industrie agro-alimentaire & restauration)2018-10-30T15:39:57-10:00

Ces déchets sont issus des entreprises agro-alimentaires et de la restauration (produits alimentaires périmés, déchets de préparation de repas, etc.).
Ce sont des déchets non dangereux pouvant être valorisés par compostage dans des centres agréés, afin de limiter leur enfouissement.
Les déchets non compostables sont orientés vers la filière d’enfouissement en CET (ou Centre d’Enfouissement Technique) de catégorie 2.
Après accord des services de la Direction de l’Agriculture, les résidus de repas, farines, invendus peuvent être orientés vers des filières d’alimentation animale (et notamment filière porcine).

Bois non traités2018-10-30T15:40:48-10:00

Les déchets de bois sont des déchets non dangereux comprenant les déchets des exploitations forestières, des emballages (palettes, cagettes, etc.) et des objets mis au rebut (déchets de construction).

Ils doivent être stockés en zone couvertes et sécurisées (alerte risque d’incendie à proximité).

Si c’est votre cas, évitez de jeter ! Pensez à déposer une annonce de cession de vos bois non traités.

Le cas échéant, ils peuvent être composter ou stocker en CET (ou Centre d’Enfouissement Technique) de catégorie 2.

Bois traités2018-10-30T15:40:37-10:00

Les bois traités sont des bois bruts ayant reçu l’ajout d’adjuvants (colles, produits de traitement, vernis, peintures, etc.).
Les déchets de bois traités doivent être identifiés et stockés dans une zone abritée.
Les bois peu traités (meubles, objet en bois) peuvent être orientés vers un CET (ou Centre d’Enfouissement Technique) de catégorie 2.

Les bois traités par des produits de préservation sont considérés comme des déchets dangereux et doivent être traités à l’étranger (export).

Bouées, cordage2018-10-30T15:46:14-10:00

Ce sont principalement des déchets plastiques (PET, PEHD, PP), non dangereux.

Les déchets plastiques, qui ne sont pas trop souillés de déchets organiques (coquillages, algues…) peuvent être orientés vers des filières de stockage en CET (ou Centre d’Enfouissement Technique) de catégorie 3.

Boues de station d’épuration2018-10-30T15:44:52-10:00

Ces déchets proviennent des stations d’épuration privées ou des collectivités.

Il s’agit de déchets non dangereux présentant un fort potentiel de valorisation notamment agricole.

Ils peuvent également être enfouis dans un CET (ou Centre d’Enfouissement Technique) de catégorie 2, selon leur niveau de siccités.

BPHU (Bateaux de Plaisance Hors d’Usage)2018-10-30T19:03:42-10:00

Les bateaux de plaisance en fin de vie sont issus de l’industrie du nautisme.

Ils nécessitent une prise en charge adaptée.

Carburants, hydrocarbures2018-10-30T15:48:19-10:00

Ils proviennent de l’entretien et du nettoyage d’installations de stockage et de distribution de carburants, de distribution d’énergie et des activités de transport.
Ces déchets liquides dangereux doivent être stockés dans des contenants identifiés, étanches et mis sur rétention.
Ils doivent être orientés vers des filières de collecte de traitement agréées (export) en l’absence de filière locale.

Carton, papier, magazines non souillés2018-10-30T15:48:17-10:00

Les déchets de papiers et cartons proviennent des bureaux, des emballages, de déchets de fabrication et de journaux invendus.
Evitez de jeter ! Pensez à déposer une annonce de cession de ces matériaux.

Pour leur stockage, il est préconisé de les mettre à l’abri et réduire leurs volumes en écrasant les cartons.
Ces déchets peuvent être orientés vers la filière de recyclage par tri puis d’export ou vers la filière de compostage.

Cartouches d’encre, toner2018-10-30T15:48:08-10:00

Il existe 2 catégories de cartouches : liquide (jet d’encre), et poudre (laser).
Ces déchets dangereux doivent être stockés dans une zone protégée et abritée.
Ils sont ensuite collectés et expédiés vers l’étranger.
A noter qu’une filière de recharge des cartouches est également mises en place.
Elle permet la réutilisation des toners utilisés et la diminution des volumes de déchets.

Cheveux, poils2018-10-30T15:52:03-10:00

Ce sont des déchets non dangereux issus principalement des activités de coiffure et d’esthétiques.
Si votre commune accepte ces déchets dans les ordures ménagères, vous pouvez les éliminer via la collecte communale.
Sinon, vous devez passer par un prestataire.

DASRI (Déchets d’Activités de Soins à Risques Infectieux)2018-10-30T15:51:52-10:00

Ce sont tous les déchets pour lesquels il existe une probabilité de risque infectieux.

Les DASRI sont des déchets dangereux.

Avant leur élimination, ces déchets doivent être conditionnés dans des contenants identifiés par une couleur jaune et par un pictogramme de danger biologique. Ces contenants doivent être adaptés aux DASRI :

  1. PCT (Piquants Coupants Tranchants) : boîtes rigide, mini collecteurs
  2. Déchets mous : sacs plastiques, caisses carton
  3. Semi-liquides et PCT : fûts, conteneurs.

La collecte et le traitement des DASRI doivent être effectués par une société agréée.

Déchets d’élevage2018-10-30T15:52:13-10:00

Ils correspondent aux déchets produits par les exploitations agricoles, déchets issus des filières aquacoles, de la filière viande et de la pêche.
Les exploitations agricoles doivent disposer de leurs propres dispositifs de traitement de leurs effluents animaux.
Les sous-produits du traitement (boues et fientes) peuvent être valorisés dans des process d’amendement organiques par épandage ou en mélange à des produits d’amendement, via des procédés et installations autorisés pour ce faire.
Les déchets animaux (cadavres), sont éliminés dans les unités d’incinération idéalement intégrées au site.
Sur l’île de Tahiti, au sein des sites ne disposant pas de moyen de destruction, l’incinération de cadavres d’animaux à la demande est possible.
Dans les îles, en l’absence de moyen d’incinération, l’enfouissement sur des terrains privés est toléré (sous réserve de leur implantation en dehors de zones de puits, forages ou rivières) et après accord de l’Autorité Sanitaire (Direction de l’Agriculture ou Centre d’Hygiène et de Salubrité Publique).

Déchets mercuriels2018-10-30T15:52:23-10:00

Ce sont des produits hors d’usage contenant du mercure (amalgames, thermomètre, lampes pour microscopie, etc.).
Ces déchets dangereux doivent être conditionnés dans des contenants étanche, mis debout et identifiés.

En l’absence de filière locale, ces déchets doivent être orientés vers des filières d’expédition à l’étranger.

Déchets radioactifs2018-10-05T16:22:20-10:00

Les déchets radioactifs proviennent de l’utilisation de produits contenant des radionucléides ou ayant subi une transformation mécanique ou chimique pouvant libérer des éléments radioactifs.

Ces déchets sont dangereux : ils présentent des risques pour l’environnement mais également pour la santé.

Ils peuvent être contenus dans des paratonnerres, des détecteurs de fumée ou encore des stimulateurs cardiaques.

DEEE (Déchets d’Equipements Electriques et Electroniques)2018-10-30T19:17:30-10:00

Les équipements électriques et électroniques sont les équipements fonctionnant grâce à une prise électrique, des piles ou des accumulateurs.

Ces déchets dangereux doivent être stockés en zone abritée pour ne pas compromettre leur valorisation.

Vous pouvez également réutiliser les pièces en bon état (cartes électroniques) ou les orientés vers des filières de valorisation.

Enfin, ils peuvent être enfouis en CET (ou Centre d’Enfouissement Technique) de catégorie 3 ou orientés vers l’export (filière de valorisation).

Eaux de mouillage2018-10-30T16:10:30-10:00

Ce sont des déchets liquides dangereux qui sont issus des activités d’impression et sérigraphie.
Ils doivent être stockés sous rétention, dans des récipients identifiés et fermés.
Attention à ne pas mélanger les produits avec d’autres liquides dont vous ne connaissez pas la composition (risque de réaction chimique potentiellement dangereuse).
Les solvants organiques usés doivent être orientés vers des entreprises agréées de collecte et de traitement (export en l’absence de filière locale).

Emballages souillés par des produits dangereux2018-10-30T18:49:09-10:00

Les emballages ayant contenu des produits dangereux sont des déchets dangereux : il s’agit des fûts, bidons ou tout contenant vide.
Ils doivent être stockés en zone abritée.
Ces déchets doivent être orientés vers des filières d’export.

Films agricoles2018-10-30T18:49:21-10:00

Ces déchets sont issus d’activités de paillage ou de protection des cultures.
Les films plastiques biodégradables et bioassimilables peuvent être orientés vers des filières de compostage.
Les films non biodégradables doivent être orientés vers un CET (ou Centre d’Enfouissement Technique) de catégorie 3.

Films plastiques2018-08-09T15:22:11-10:00

Pour pouvoir les orienter vers des filières de valorisation, les déchets ne doivent pas être souillés.
Les films plastiques biodégradables et bioassimilables peuvent être orientés vers des filières de compostage (après avis de l’exploitant de l’unité de compostage).
En cas d’incertitude sur la nature des films, la filière de traitement est le CET (ou Centre d’Enfouissement Technique) de catégorie 3.

Fils, câbles électriques2018-10-30T18:52:32-10:00

Ce sont des métaux non ferreux.
Certains produits peuvent être réutilisés ou réemployés, sous réserve de ne pas contenir de produits dangereux ou après être dépollués. Si c’est votre cas, évitez de jeter ! Pensez à déposer une annonce de cession.

Ces déchets, non souillés, présentent un potentiel de valorisation et doivent donc être orientés vers des filières de recyclage (export vers l’étranger en l’absence de filière de valorisation locale).
Ces déchets peuvent aussi être orientés vers des CET (ou Centre d’Enfouissement Technique) de catégorie 3.

Filtres à huile, à carburant2018-10-30T18:51:56-10:00

Les filtres à huile sont des déchets dangereux solides.
Ils doivent être stockés en zone abritée dans des contenants identifiés et étanches.
En l’absence de filière locale, ces déchets sont orientés vers la filière d’export.

Fluides de coupe2018-10-30T18:52:13-10:00

Les fluides de coupe (ou de travail des métaux) sont qualifiés de liquides dangereux.

Il s’agit de produits utilisés pour lubrifier les outils d’usinage, protéger et refroidir les pièces usinées et faciliter l’évacuation des copeaux.

Fréon, fluides frigorigènes2018-08-22T07:16:55-10:00

Ces déchets dangereux sont issus des installations de froid et de climatisation.
Ils doivent être collectés et en l’absence de filière de traitement locale, ces déchets doivent être orientés vers la filière d’export.

Fusées de détresse2018-10-30T18:52:22-10:00

Ces déchets dangereux sont issus des activités navales.
Ils doivent être collectés et en l’absence de filière de traitement locale, ces déchets doivent être orientés vers la filière d’export.

Goudrons, bitumes2018-10-30T18:55:39-10:00

Il s’agit de déchets dangereux provenant de matériaux de construction.
En l’absence de filière locale, ces déchets doivent être orientés vers la filière d’export.

Graisses alimentaires2018-10-08T12:37:32-10:00

Ces déchets non dangereux proviennent des activités de restauration et agroalimentaire.
Ce sont les résidus de bacs à graisse.
Attention à ne pas les mélanger avec les huiles alimentaires.
Ces déchets présentent un fort potentiel de valorisation notamment agricole, mais doivent néanmoins se conformer à des procédés autorisés pour cela.
Ils peuvent également être enfouis dans un CET (ou Centre d’Enfouissement Technique) de catégorie 2, selon leur niveau de siccité.

Gravats, pierres, briques2018-10-30T18:54:29-10:00

Il s’agit de déchets inertes.
La réutilisation sur chantier de ces matériaux non souillés (au sein du site lui-même) est encouragée par exemple pour le comblement de tranchées, vides de fouilles, sous dalles, etc.
Ces déchets peuvent également être orientés vers un CET (ou Centre d’Enfouissement Technique) de catégorie 3.

Huile alimentaire, végétale2018-10-30T18:54:41-10:00

Ces déchets non dangereux proviennent des activités de restauration et agroalimentaire.

Ils peuvent être gérés en filière de valorisation autorisée (production de biocarburant)ou sont orientés vers des filières d’export.

Huiles de vidange usagées2018-10-30T18:54:50-10:00

Ce sont des déchets liquides dangereux qui doivent être stockés en zones abritées, dans des contenants étanches et sur rétention.
Attention à ne pas les mélanger avec d’autres liquides dont l’eau.

Les huiles de vidange usagées sont orientées vers des filières d’export.

Lampes et tubes fluorescents2018-10-30T18:55:01-10:00

Les tubes fluorescents, lampes fluocompactes ou lambre de vapeur de sodium, de mercure ou iodures métalliques (éclairage public) contiennent du mercure et doivent donc être manipulés avec précaution pour ne pas libérer le mercure.

Ces déchets dangereux doivent être stockés séparément ou dans des cartons de transport, identifiés et en zone abritée.

En l’absence de filière locale, ils doivent être orientés en filière export.

Liquide de frein2018-10-30T18:55:13-10:00

Ces déchets liquides dangereux sont issus des activités mécaniques.

Ils doivent être stockés sous rétention, dans des récipients identifiés et fermés.

Attention à ne pas mélanger ces liquides avec de l’eau : il y a un risque de réaction chimique potentiellement dangereuse !

Les liquides de frein doivent être orientés vers des filières d’export, en l’absence de filière locale.

Liquide de refroidissement et lave-glace2018-10-24T09:23:29-10:00

Ces déchets liquides dangereux sont issus des activités mécaniques.

Ils doivent être stockés sous rétention, dans des récipients identifiés et fermés.

Attention à ne pas mélanger ces liquides avec de l’eau.

Ces déchets doivent être orientés vers des filières d’export, en l’absence de filière locale.

Matériaux souillés par des produits dangereux2018-08-20T20:03:24-10:00

Il s’agit de déchets dangereux tels que chiffons, pinceaux, etc. ayant été en contact avec des produits dangereux.

Ces déchets doivent être stockés dans des contenants étanches et identifiés, en zone abritée.

Ces déchets doivent être orientés vers des filières d’export, en l’absence de filière locale.

Médicaments2018-10-30T18:55:24-10:00

Ce sont des déchets dangereux issus d’activités de soins.

Ils font partie des DASRC (Déchets d’Activités de Soins à Risques Chimiques) et doivent être conditionnés dans des emballages à usage unique (normes d’identification), adaptés à la nature du déchet (solide/liquide) et identifiés.

Les médicaments doivent être séparés des autres déchets.

Ces déchets doivent être orientés vers des filières d’export.

Mobilier (encombrants)2018-10-30T19:14:03-10:00

Ce sont des déchets non dangereux issus de tout type d’activités.

Ils sont assimilables aux déchets ménagers spéciaux.

Lorsque c’est possible, favorisez la réparation

Si cela n’est pas possible, vous pouvez également déposer une annonce de cession de ces matériaux

Si aucune de ces options ne vous convient, vous pouvez passer par des filières de traitement.

Papiers confidentiels2018-10-30T18:59:11-10:00

Ce sont des déchets non dangereux qui regroupent les papiers de bureau et documents officiels à détruire avec certificat de destruction.

Pare-brise2018-10-30T18:59:21-10:00

Il s’agit de déchets inertes provenant principalement des activités de mécaniques.

Evitez de jeter ! Pensez à déposer une annonce de cession de ces matériaux.

Vous pouvez également les orientés vers des filières de traitement (élimination).

Pare-chocs2018-10-30T18:59:32-10:00

Il s’agit de déchets inertes provenant principalement des activités de mécaniques.

Vous pouvez également les orientés vers des filières de traitement (élimination).

PCB (PolyChloroBiphényles) et PCT (PolyChloroTerphényles)2018-08-17T11:40:02-10:00

Ce sont des produits dangereux comprenant le pyralène, l’arochlor et l’askarel.

Ils ont été largement utilisés comme isolants électriques, fluides caloporteurs ou lubrifiants.

Ce sont des composés très stables, ininflammables et très peu biodégradables.

Au sein de l’entreprise, ils doivent être identifiés par une étiquette spécifique.

Phytosanitaires2018-08-09T15:42:54-10:00

Ces déchets comprennent : les EVPP (ou Emballages Vides de Produits Phytosanitaires : bidons plastiques, fûts, plastiques souples…) et les PPNU (ou Produits Phytosanitaires Non Utilisés que l’utilisateur ne souhaite plus utiliser pour différentes raisons).

Ce sont des déchets dangereux qui doivent être stockés dans des conteneurs étanches, à l’abri des intempéries avec un étiquetage identifiable.

En l’absence de filière locale, ils sont orientés vers la filière d’export.

Piles2018-10-30T18:59:55-10:00

Les piles sont des sources d’énergie utilisées pour les appareils électroniques (téléphone, caméras vidéo, etc.). Contrairement aux batteries ou accumulateurs, les piles sont à usage unique.

Les déchets de piles doivent être stockés dans des contenants ou caisses fermées étanches identifiées, au sein de locaux ventilés et abrités.

En l’absence de filière locale, ils sont orientés vers la filière export.

Plastiques2018-10-30T19:00:03-10:00

Les plastiques regroupent une série de matériaux divers issus de la transformation du pétrole.

Ils doivent être stockés dans des contenants fermés ou bêchés pour éviter les envols.

Les plastiques recyclables (PET et PEHD) doivent être stockés à part des autres produits.

Attention les plastiques en contact avec les déchets dangereux doivent être éliminés avec les déchets dangereux (emballages souillés ou matériaux souillés).

Certains déchets de plastiques (PET et PEHD) peuvent être recyclés par le biais de filières d‘export.

Les autres plastiques (non souillés) peuvent être orientés vers un CET (ou Centre d’Enfouissement Technique) de catégorie 3 ou 2.

Pneumatique, caoutchouc2018-10-30T19:00:12-10:00

Ce sont des déchets non dangereux qui proviennent principalement des activités mécaniques.

Ils doivent être stockés en zone couverte et sécurisée.

Evitez de jeter ! Pensez à déposer une annonce de cession de ces matériaux.

Vous pouvez également envisager de les réemployer (supports d’engins, protection de bateaux, utilisation en ensilage).

Actuellement, seule la filière autorisée pour leur élimination est celle de stockage en CET (ou Centre d’Enfouissement Technique) de catégorie 3.

Polystyrène2018-10-30T19:00:21-10:00

Le polystyrène est un déchet non dangereux et fait partie de la famille des plastiques.

Il est notamment utilisé comme protection dans les emballages de produits mis sur le marché.

Avant de le jeter, pensez à déposer une annonce de cession de ces matériaux.

Pots catalytiques2018-08-09T15:42:14-10:00

Il s’agit de déchets dangereux provenant principalement du secteur de l’automobile

Produits chimiques de laboratoire2018-10-30T19:00:31-10:00

Ces déchets dangereux regroupent les liquides, solides et gaz dangereux issus des activités de l’industrie chimique et des activités de laboratoires.

En l’absence de filière locale, ils doivent être orientés vers la filière d’export.

Radiographies et films argentiques2018-10-30T18:49:40-10:00

Ces déchets comprennent les clichés argentiques,  les archives radiographiques et autres déchets argentifères.

Les radiographies et films argentiques sont des déchets dangereux. En effet, ils contiennent des sels argentiques présentant un risque toxique pour l’environnement.

Solvants usés2018-10-30T19:00:40-10:00

Ces déchets dangereux regroupent les dégraissants (nettoyage des métaux, textiles), les adjuvants, les diluants (peinture, vernis, encres, colles), les décapants (élimination de peinture, vernis, colles) et purifiants (parfums, médicaments).

Ils doivent être stockés dans des contenants fermés mis debout, étiquetés et sur rétention.

Attention à ne pas mélanger les produits entre eux (réaction chimique potentiellement dangereuse).

Les solvants doivent être orientés vers la filière d’export, en l’absence de filière locale.

Terres non souillées2018-10-30T19:00:49-10:00

Les terres non souillées sont des déchets inertes.

La réutilisation sur chantier de ces matériaux non souillés (au sein du site lui-même) est encouragée par exemple pour le comblement de tranchées, vides de fouilles, sous dalles, etc.

Si vous envisagez de les transporter, faites attention aux nuisibles pouvant être présents : Petite Fourmi de Feu, Miconia, ver de Nouvelle-Guinée, etc.

En déplaçant une terre contaminée, vous pouvez répandre les nuisibles et contaminer d’autres lieux.

La deuxième possibilité est de gérer ces déchets par une filière d’élimination (CET  3).

Textile, cuir, tissus non souillés2018-10-30T19:01:43-10:00

Ces déchets non dangereux sont composés de chutes de fabrication, vêtements usagés, d’emballages et de chiffons divers non souillés.

ATTENTION : s’ils sont souillés par des produits dangereux, ils sont considérés comme déchets dangereux.

Evitez de jeter ! Pensez à déposer une annonce de cession de matériaux ou à vous rapprocher des associations.

Ces déchets doivent être stockés en zones abritées.

La filière règlementaire est la mise en CET (ou Centre d’Enfouissement Technique) de catégorie 2.

Verre2018-10-30T19:01:51-10:00

Le verre est essentiellement utilisé pour l’emballage (bouteilles, flaconnage).

Evitez de jeter ! Privilégiez le réemploi ou déposez une annonce de cession de ce matériau.

Il est recommandé de les stocker à l’abri de l’humidité et en évitant de les mélanger aux déchets ménagers ou aux déchets dangereux.

A Tahiti et Moorea, le verre est valorisé (matériau drainant, sous couche de dalles, drainage des murs de soutènement, etc.).

Pour les autres îles, il est préconisé de les orienter vers des filières d’enfouissement en CET (ou Centre d’Enfouissement Technique) de catégorie 3, ou comme matériaux de remblaiement sous dalles béton.

VHU (Véhicules Hors d’Usage)2018-10-30T19:02:00-10:00

Ce sont des voitures particulières ou des camionnettes en fin de vie, qui doivent être détruites.

Après dépollution, ces déchets sont considérés comme non dangereux.

Afin d’éviter la prolifération d’espèces nuisibles, ces déchets doivent être rapidement orientés vers une filière de traitement.

Glossaire

CET (ou Centre d’Enfouissement Technique)2018-11-20T15:38:25-10:00

Site utilisé pour le stockage permanent et contrôlé des déchets ultimes.

Déchet2018-08-22T11:47:35-10:00

“Tout résidu d’un processus de production, de transformation ou d’utilisation,toute substance, matériau, produit ou plus généralement, tout bien abandonné ou que son détenteur destine à l’abandon.”

(Code de l’Environnement, Livre II, Titre 1er)

Déchets dangereux (ou à risques)2018-08-22T11:48:05-10:00

“Tous résidus de produits ou mélanges de produits ou matériaux ayant pour propriété d’être nocifs, ou toxiques, corrosifs, explosifs, combustibles, comburants, résultant de tout emploi dont le rejet dans le milieu naturel est de nature à induire un risque à court, moyen ou long terme, pour la santé de l’être humain et de son environnement.”

(Code de l’environnement – Art.D212-1)

Exemples : déchets d’amiante, déchets résultant d’activités de soins à risques infectieux (DASRI), résidus de peinture, batteries, huile de vidange, etc.

Déchets inertes2018-08-22T11:48:51-10:00

“Tous déchets qui ne subissent aucune transformation physique, chimique ou biologique, susceptible de porter atteinte à la santé de l’être humain et à son environnement.”

(Code de l’environnement – Art.D212-1) :

Exemples : déchets de plastique, métaux, ferrailles, verres, déblais et gravats non polluants, etc.

Déchets non dangereux2018-08-22T11:47:01-10:00

“Les déchets ne relevant ni de la classification des déchets à risques, ni celle des déchets inertes.”

(Code de l’environnement – Art.D212-1)

Exemples : déchets de papiers, cartons, textiles, déchets verts, boues fermentescibles, etc.

Déchets ultimes2018-08-22T11:50:57-10:00

« Déchets, résultant ou non du traitement, qui ne sont pas susceptibles d’être traités dans les conditions techniques et économiques du moment par extraction de la part valorisante ou par réduction de son caractère polluant ou dangereux.”

(Code de l’environnement – Art.D211-1)

En milieu terrestre, les déchets ultimes ne peuvent être stockés de manière permanente que dans un CET (ou Centre d’Enfouissement Technique) installé et exploité suivant les prescriptions règlementaires.

Filières d’élimination2018-08-22T11:51:53-10:00

« Ensemble d’opérations prenant en charge les déchets, dans des conditions satisfaisantes vis-à-vis de la santé publique et de l’environnement, depuis leur production ou leur détention, jusqu’au stade ultime ».

(Code de l’environnement – Art.D211-2)

Producteur de déchets2018-08-22T11:54:20-10:00

“Toute personne dont l’activité produit des déchets (producteur initial de déchets) ou toute personne qui effectue des opérations de traitement des déchets conduisant à un changement de la nature ou de la composition de ces déchets (producteur subséquent de déchets).”

(Code de l’environnement de la France métropolitaine, Art.L. 541-1-1)

Recyclage2018-08-22T13:41:33-10:00

Toute opération consistant à réintroduire directement un déchet dans un cycle de production dont il est issu en remplacement total ou partiel d’une matière première vierge.

Réemploi2018-08-22T11:55:26-10:00

Toute opération par laquelle des substances, matières ou produits qui ne sont pas des déchets sont utilisés de nouveau pour un usage identique à celui pour lequel ils avaient été conçus.

Rétention2018-09-06T14:42:15-10:00

Le stockage de produits liquides et notamment ceux dangereux, nécessite une capacité de rétention (bac, bassine ou tout autre système étanche) qui suit la règle suivante : s’il n’y a qu’un seul contenant, la rétention doit être égale à 100% du volume du contenant. En revanche, si le stock est composé de plusieurs contenants, alors la rétention doit avoir un volume égal à 50% du stock.

La mise en place d’un système de rétention permet de réduire le risque d’écoulement de liquides sur le sol et donc de pollution de l’eau et/ou du sol. Elle permet également la sécurisation du personnel (réduction du risque de chute).

Réutilisation2018-08-22T11:55:53-10:00

Toute opération par laquelle des substances, matières ou produits qui sont devenus des déchets sont utilisés de nouveau.

Traitement2018-08-22T14:47:33-10:00

Le traitement des déchets a pour objectif de réduire, dans des conditions contrôlées, un potentiel polluant initial.

Le traitement des déchets est envisagé aujourd’hui dans un cadre de complémentarité des filières et comprend des opération de valorisation, d’incinération et de stockage (enfouissement).

Valorisation2018-08-22T11:39:33-10:00

Mode d’exploitation des déchets qui vise à les transformer afin de les réintroduire dans le circuit économique.

Le terme générique de valorisation intègre le réemploi, la réutilisation, le recyclage, la valorisation organique, la régénération et la valorisation énergétique des déchets.